Budget CRM : quels éléments prendre en compte ?

À l’heure actuelle, l’établissement d’un budget CRM se révèle incontournable pour toute entreprise désireuse de maximiser ses performances commerciales. Un passage obligé qui vous permet d’optimiser vos campagnes de prospection, ainsi que vos campagnes marketing en général. L’idée est surtout de se fixer un budget CRM prévoyant, en plus du déploiement, les inévitables mises à niveau.

 

 

Pourquoi prévoir un budget CRM ?

 

Prévoir un budget CRM vous permet d’éviter des dépenses surprises, à l’origine de l’échec de bon nombre de projets CRM. Un budget défini à l’avance s’avère plus facilement pilotable. Il s’agit avant tout d’anticiper tous les frais associés, de l’implémentation initiale jusqu’à l’exploitation de vos outils CRM. Parmi les incontournables, on peut par exemple citer les licences logicielles (acquisition) ou l’abonnement (mode SaaS). Votre budget CRM doit aussi prévoir le paramétrage et la personnalisation de l’outil. Une mise à niveau qui vise à soigner votre relation-client, dans un contexte de rude concurrence insufflée par l’avancée fulgurante de la technologie. Enfin, la prestation « pilotage, cadrage, accompagnement et suivi » de la part de l’éditeur CRM a aussi un coût à prévoir.

 

 

Comment créer son budget CRM ?

 

La création d’un budget CRM doit être minutieusement pensée. Une opération qui inclut l’établissement du cahier des charges SI et du cahier des charges de vos besoins. Vos salariés ont aussi leur mot à dire dans ce projet déterminant pour l’avenir de votre entreprise.

 

Établissez un cahier des charges de votre SI

L’établissement d’un cahier des charges de votre SI passe par le choix entre le mode SaaS ou la location. Ce premier vous est recommandé, si vous ne disposez pas d’un budget CRM conséquent pour acquérir un logiciel CRM. Il s’agit d’héberger celui-ci sur un serveur intégrateur, moyennant un abonnement (mensuel ou annuel) ou paiement d’une redevance. Par la suite, vous devriez paramétrer votre projet CRM suivant les paramètres et indicateurs de votre entreprise. Une sorte de personnalisation informatique qui vous sera d’une grande aide dans l’évaluation de vos performances.

 

Établissez un cahier des charges des besoins

Le cahier des charges vous donne les contours précis de votre projet CRM. Il servira de référence aux éditeurs de logiciels CRM dans le chiffrage de vos besoins. Pour mieux l’établir, commencez par constituer un groupe dédié à votre projet. Celui-ci doit idéalement inclure votre chef d’entreprise et quelques décisionnaires directs.

En second lieu, dispensez une formation complète à l’ensemble de vos équipes. L’idée est surtout de mettre en avant les avantages du CRM sur leur quotidien. Parmi eux, on peut noter la mise en œuvre du marketing automation, comprendre l’automatisation de certaines tâches répétitives (comme l’emailing), à faible valeur ajoutée et chronophages. Un logiciel CRM permet également de mettre à jour vos données clients en temps réel, mais aussi de les rendre accessibles depuis n’importe quel support (ordinateur ou smartphone…).

 

Consultez vos salariés

Vos salariés doivent être consultés, avant l’adoption d’un nouvel logiciel de gestion de la relation client. Plus ils sont impliqués dans cette phase cruciale, mieux ils vont adopter l’outil. Il est préférable de prévoir une période de transition ponctuée par de la pédagogie et de la patience. Après le déploiement, pensez également à recueillir les feed-backs utilisateurs. Vous disposerez ainsi assez d’éléments pour mieux calibrer votre outil CRM. Par ailleurs, vous aurez la possibilité de monitorer des indicateurs clés, comme le taux de fidélisation, le chiffre d’affaires…

 

 

Prévoyez des évolutions budgétaires dans votre budget CRM

 

Mieux vaut prévoir des évolutions budgétaires dans votre budget CRM. Vos solutions CRM doivent effectivement rester en phase avec l’évolution des attentes de la clientèle. Il vous faudra ainsi intégrer régulièrement des mises à jour. De nouvelles fonctionnalités peuvent faire leur apparition, tandis que d’autres sont supprimées ou modifiées. Ces derniers temps, la tendance est surtout aux solutions Cloud de type CRM Microsoft Dynamics. Sans forcément impliquer un budget CRM conséquent, elles proposent de multiples fonctionnalités pour une meilleure gestion de la relation client, vous assurant ainsi la satisfaction client.

Articles liés

Livre Blanc Commercial

Augmentez l’efficacité de vos équipes commerciales grâce à notre Livre Blanc Microsoft Dynamics 365.
  • Hidden
    {embed_url}